Actualités

Nanomatériaux, reprotoxicité et toxicité développementale : un examen approfondi de la littérature scientifique réalisé pour l’EUON

05/06/2020 - Santé, sécurité, environnement

Alors que le lien entre l’exposition à certaines (familles de) substances et des impacts toxiques sur la reproduction et le développement sont établis, la question se pose sur la potentialité des nanomatériaux à engendrer de tels effets.

Dans ce contexte, et pour donner suite à une commande de l’EUON [1], une étude exhaustive de la littérature scientifique, portant sur l’état des connaissances de la toxicité pour la reproduction et le développement s’agissant des nanomatériaux, a été réalisée conjointement par le DHI A/S [2] et le Centre national danois de recherche pour l’environnement de travail. 

 

Ainsi, des bases de données bibliographiques et des mots clés pertinents ont été identifiés par les auteurs de l’étude, qui détaillent par ailleurs la méthodologie suivie. La recherche bibliographique a été conduite pour sélectionner des publications contenant des données in vivo où des nanomatériaux manufacturés ont été testés pour la toxicité pour la reproduction et le développement, et ce en utilisant une voie d'exposition pertinente pour l'exposition humaine.

 

Conformément à cette méthodologie, 111 publications couvrant 19 nanomatériaux ont été identifiées. Ces publications ont été étudiées et les informations clés ont été centralisées dans une base de donnée spécifique à chaque nanomatériau. Afin d'identifier les études les plus pertinentes, chaque publication a été notée pour la nano-caractérisation, la fiabilité, la qualité de l'étude et la pertinence dans le contexte du projet.

 

Cet examen de la littérature a mis en évidence un manque de données sur la fertilité féminine et des incertitudes sur les effets toxiques potentiels des nanomatériaux sur plusieurs générations. Les études sur les performances de reproduction demeurent également rares. À ce titre, les auteurs appellent à la réalisation de tests plus coordonnés et à un suivi des résultats lorsque des préoccupations sont identifiées.

Par ailleurs, ce rapport identifie également un manque d'études comparant la forme nano et non-nano d’une même substance, entraînant des incertitudes quant aux différences possibles de toxicité.

Enfin, les auteurs formulent plusieurs préconisations pour les études à venir, telles que de veiller à une caractérisation approfondie des nanomatériaux utilisés ou encore de suivre, autant que possible, les lignes directrices de l'OCDE.

 

 

Les résultats complets de cette étude font l’objet d’un rapport détaillé que vous pouvez télécharger en ligne.

 

[1] L’Observatoire européen des nanomatériaux (EUON pour l’acronyme anglophone) a pour mission d’informer de manière transparente sur l’état des connaissances s’agissant de la sécurité et des marchés des nanomatériaux dans l'UE. Cet observatoire coordonne la réalisation d’études sur les aspects précédemment mentionnés.

 

[2] Organisation indépendante danoise de conseil et de recherche dans les domaines de l'eau, de l'environnement, de la santé et de la toxicologie.

Notre accompagnement pour vos nanomatériaux

Fort d'une équipe de docteurs en sciences et en pharmacie spécialisés en toxicologie et écotoxicologie, les consultants d'ATOUT REACH vous accompagnent à travers la réalisation d'expertises personnalisées et adaptées à vos attentes.
Notre connaissance des propriétés et dangers des substances ainsi que notre expérience des processus réglementaires et des modalités d'évaluation des autorités liés à REACH, au CLP et au règlement des produits biocides (BPR) nous permettent de répondre aux obligations réglementaires, mais aussi d'en anticiper les évolutions. Ainsi, nos expertise, notamment dans l'identification des nanomatériaux, profil toxicologique et évaluation du risque, vous permettront de sécuriser vos portefeuilles de produits et les développements à venir. 

Web-formation : Nanomatériaux - connaissances scientifiques et exigences réglementaires - comment remplir un dossier réglementaire pour vos substances « nanos » ?

Contactez-nous à info@atoutreach.fr

Facebook